résider


résider

résider [ rezide ] v. intr. <conjug. : 1>
• v. 1380; lat. residere
1(Surtout admin. ou dr.) Être établi d'une manière habituelle dans un lieu; y avoir sa résidence. Les ambassadeurs « prennent les mœurs du pays où ils résident » (Chateaubriand). Les étrangers qui résidaient aux États-Unis ( résident) .
2Fig. Avoir son siège, exister habituellement, se trouver (dans tel lieu, en telle personne ou telle chose). « Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation » ( DÉCLARATION DES DROITS DE L'HOMME ). « L'ordre idéal des peuples réside dans leur bonheur » (Camus). La difficulté réside en ceci. consister, se situer.

résider verbe intransitif (latin residere) Avoir sa résidence quelque part, y demeurer de façon habituelle : Résider à Lyon, en banlieue. Avoir son origine, son fondement, son principe dans telle personne, telle chose : Sa force réside dans son éloquence. Consister en quelque chose, en être formé : Le seul inconvénient de cet appareil réside dans son prix.résider (homonymes) verbe intransitif (latin residere)résider (synonymes) verbe intransitif (latin residere) Avoir sa résidence quelque part, y demeurer de façon habituelle
Synonymes :
Avoir son origine, son fondement, son principe dans telle personne...
Synonymes :
- siéger

résider
v. intr.
d1./d ADMIN Demeurer, habiter (dans tel endroit). Résider en province.
d2./d Fig. Se trouver (dans qqn, qqch). Là réside la difficulté.

⇒RÉSIDER, verbe intrans.
A. — 1. [Le suj. désigne une pers.]
a) Résider + compl. ou adv. de lieu. Être établi d'une manière habituelle dans tel endroit. Synon. demeurer, habiter, loger, séjourner, vivre. Les oblats (...) vivront (...) autant que possible cette partie de l'existence monastique qui s'écoule à l'église, autrement dit, ils devront résider dans le cloître ou dans ses alentours (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 18). [Le] Quartier Général d'Avize, où résidait l'état-major du Groupe des Armées du Centre (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 43).
LANG. ADMIN. ET JUR. Avoir sa résidence dans. Résider à la campagne, à Londres, à Milan, à la ville; résider dans la capitale. Le bénéfice d'une assurance sociale volontaire couvrant le risque maladie et les charges de maternité est ouvert aux personnes résidant en France (Réforme Sécur. soc., 1968, p. 50). V. ambassadeur ex. 1.
b) Empl. abs. [Le suj. désigne un ecclésiastique, un fonctionnaire] Observer l'obligation de résidence, demeurer effectivement au lieu où l'on exerce une fonction. Les évêques doivent résider. Il y a des bénéfices qui obligent à résider (Ac.). V. genevois I B 2 ex. de Sainte-Beuve.
2. P. anal. [Le suj. désigne un animal ou un végétal] Avoir son habitat dans tel endroit. Ce sont des oiseaux de plaines, qui ne résident jamais dans les bois (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p. 144).
B. — P. anal. Avoir son siège, exister habituellement, se trouver dans. Synon. se tenir. L'ouïe, qui réside dans l'oreille; l'odorat, qui réside dans les membranes de l'intérieur du nez; et le goût, dont le siége est sur les tégumens de la langue (CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 25). Sa force [de l'épervier] réside dans ses ailes, dans son bec et dans ses serres (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 176). V. cellulaire I B 2 ex. de Comte et huile I A 4 ex. 6.
C. — Au fig. Résider dans, en qqc.
1. Avoir son origine, son fondement dans. Synon. reposer. C'est ce que dit l'article 3 de la Déclaration des Droits de l'homme de 1789: « Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation (...) » (VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 131).
2. Avoir sa cause essentielle, consister en, être constitué par. La difficulté, le problème, la question réside en/dans. La vie est d'autant plus entière, que tous les organes sentent et agissent plus fortement (...). Voilà ce qui constitue le bien-être physique: et c'est encore en cela que réside le bonheur moral (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 243). La faute a résidé dans une mauvaise répartition des risques, qui furent accumulés sur un seul client débiteur (BAUDHUIN, Crédit et banque, 1945, p. 208).
Prononc. et Orth.:[], (il) réside [-zi:d]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. a) Fin XIVe s. « faire sa demeure en quelque endroit » (Aalma 10.478 ds ROQUES t. 2, p. 354: resideo, resseoir, demorer, resider); 1549 « demeurer dans le lieu de son diocèse (en parlant d'un évêque) » (EST.); 2. a) 1541 « avoir son siège dans quelqu'un » (CALVIN, Institution de la religion chrétienne, I, 13, § 2, éd. J.-D. Benoit, t. 1, p. 146); b) av. 1662 « consister en » (PASCAL, Pensées, éd. L. Lafuma, p. 507, § 60); c) 1690 résider sur la tête de qqn « reposer sur » (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, éd. Monmerqué, t. 9, p. 454). Empr. au lat. residere « séjourner, rester, demeurer ». Cf. l'a. fr. reseoir « séjourner, résider » (1306, GUILLAUME GUIART, Royaux Lignages ds GDF., formé à partir de resëant (v. résident)). Fréq. abs. littér.:1 084. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 738, b) 1 007; XXe s.: a)1 215, b) 1 850. Bbg. TLF. Nancy. Notes de lexicogr. crit. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1986, t. 24, n ° 1, p. 234.

résider [ʀezide] v. intr.
ÉTYM. V. 1380; du lat. residere, de re-, et sedere « rester (assis) ».
1 Être établi d'une manière habituelle (dans un lieu); y avoir sa résidence. Demeurer, habiter.REM. À la différence de ces deux verbes, résider est surtout d'usage dans la langue administrative, juridique ou didactique et littéraire, dans des emplois métaphoriques et il implique l'idée de stabilité. — Le somptueux palais où résident nos rois (→ Obstruer, cit. 1). Résidence (3.). || Les ambassadeurs finissent par prendre les mœurs des pays où ils résident (→ Honneur, cit. 102). Résident (1.). || Les personnes, les étrangers qui résidaient aux États-Unis. Résident (3.); → Quota, cit. 1.
(1549). Absolt. Remplir l'obligation de la résidence (1.). || Les évêques résidaient le moins qu'ils pouvaient (→ Enterrer, cit. 20).
2 (XIVe). Avoir son siège, exister habituellement, se trouver (à, dans tel lieu, en telle personne ou telle chose). (Vx) Gésir, gîter. || Le principe de toute souveraineté réside dans la Nation (→ Autorité, cit. 15), dans le peuple (1. Peuple, cit. 12). || « La justice (cit. 7) réside dans les lois naturelles » (Pascal).
0 Le sourire réside sur les lèvres; mais le rire a son siège et sa bonne grâce sur les dents.
Joseph Joubert, Pensées, III, VIII.
(Av. 1662). || L'ordre idéal des peuples réside dans leur bonheur (→ Ordre, cit. 25). Consister. || La difficulté réside en ceci…
3 (1690). Vx. || Résider sur… : reposer sur…REM. Ce tour, illustré par une cit. de Mme de Sévigné dans Littré, est encore attesté en 1793 (cf. Brunot, Hist. de la langue franç., t. X, p. 277).
DÉR. Résidant. V. Résidence, résident.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • resider — Resider, Estre long temps assis, Residere. Donner congé de non resider, Dispenser de non residence, Sedulitatis lege soluere et assiduitatis. B …   Thresor de la langue françoyse

  • resider — Resider. v. n. Faire sa demeure en quelque endroit. Il est d une telle ville, mais il reside ordinairement à Paris. on l a mis à la taille au lieu où il residoit. il y a des Benefices qui obligent à resider. On dit fig. Toute l authorité reside… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Resider — Re*sid er (r? z?d ?r), n. One who resides in a place. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • resider — index citizen, habitant, lodger, occupant, resident Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • RÉSIDER — v. n. Faire sa demeure en quelque endroit. Résider dans un lieu. Il est de telle ville, mais il réside ordinairement à Paris. On l a imposé au lieu où il résidait. Il résidait presque toujours à sa terre, sur sa terre, dans sa terre. Il réside… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RÉSIDER — v. intr. Faire sa demeure en quelque endroit. Résider dans un lieu. Il est de telle ville, mais il réside ordinairement à Paris. On l’a imposé au lieu où il résidait. Il résidait presque toujours sur sa terre, dans sa terre. Il se dit absolument… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • résider — (ré zi dé) v. n. 1°   Faire sa demeure ordinaire en quelque endroit. Il réside à Paris. Il réside sur son domaine, dans son domaine. •   Dans ce palais antique où son père réside, VOLT. Tancr. III, 1. •   Par delà tous les cieux le Dieu des cieux …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • resider — noun see reside …   New Collegiate Dictionary

  • resider — See reside. * * * …   Universalium

  • resider — rɪ zaɪdÉ™(r) n. resident, one who lives in a particular place …   English contemporary dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.